Aller au contenu

La pédagogie inversée : la méthode de travail ForProf !

 

AOUT20_article_pédagogie_inversee

 

La pédagogie inversée : notre méthode de travail !

 

Depuis sa création il y a 24 ans, ForProf a accompagné plus de 60 000 stagiaires dans leur préparation du CRPE. Aujourd’hui c’est plus d’1 professeur des écoles sur 10 qui est issu des « bancs » de ForProf. Une belle réussite qui vient couronner le travail de tous mais aussi nos convictions fortes en terme de pédagogie : la pédagogie inversée.

 

La pédagogie inversée : c’est quoi ?

 

On pourrait résumer les choses en disant que l’apprentissage des étudiants se fait dans un premier temps chez eux, sur la base de supports qui leurs sont proposés et sur lesquels ils doivent chercher, réfléchir et travailler en amont.

En classe, le focus sera essentiellement mis sur les points sur lesquels les stagiaires ont rencontré des difficultés. Collectivement, les stagiaires vont partager entre eux leurs savoirs et le résultat de leurs recherches. Le formateur expert interviendra pour réguler et expliquer les points que les apprenants n’auront pas su résoudre. Il pourra mettre l’accent sur le fond et la forme des exposés des stagiaires.

En bref, avec la méthode de pédagogie inversée, les stagiaires ne perdent pas de temps sur les savoirs qu’ils ont compris seuls, ils approfondissent avec le formateur les points les plus complexes. Rappelons que les contenus à connaître pour le CRPE sont denses et qu’il faut apprendre à optimiser son temps pour être le plus efficace !

Éric Mazur a développé dans les années 90 des travaux récents sur la pédagogie inversée et depuis de nombreux pédagogues en ont vanté les intérêts. Elle donne aux élèves une plus grande liberté d’apprentissage, elle favorise l’assimilation, la réflexion et la motivation.

 

Pourquoi faire le choix de la pédagogie inversée plutôt qu’une autre ?

 

Les stagiaires qui passent le concours ont des profils très variés. Certains sont littéraires, d’autres plutôt matheux... L’idée de cette pédagogie est de placer l’apprenant au cœur de son apprentissage – il travaille en amont sur des sujets conçus par les équipes pédagogiques, il y réfléchit avec ses ressources, les supports E-learning…
En classe, le stagiaire apprend à argumenter, à expliciter sa démarche, débriefe avec le groupe et nos professeurs experts du métier qui mettront l’accent sur les savoirs les plus complexes et la didactique.

 

Concrètement comment cela se passe dans une classe ?  

 

La répartition des points pour le CRPE donne la part belle à l’oral puisque les oraux représentent les 2/3 de la note finale. Pour chacun de nos cours, nous demandons donc à tour de rôle à nos stagiaires, de présenter leur production à l’oral devant le reste de la classe. Faire exposer les stagiaires durant le présentiel, c’est leur permettre de travailler leur posture, acquérir le vocabulaire spécifique à l’Education Nationale, prendre de l’assurance face à nos formateurs qui ont été jury et qui connaissent donc parfaitement les attendus.
Présenter oralement son devoir au reste du groupe permet au stagiaire de faire aboutir alors son travail personnel de recherche et de production. Il devient à ce moment-là acteur de sa formation et des cours en présentiel.

 

Ce premier travail d’élaboration de son travail et ensuite cette expérience de la présentation orale marquent davantage l’apprenant et lui permet une meilleure compréhension et mémorisation. Les erreurs ou imprécisions sont détaillées et reprises par le professeur.

Voilà pourquoi chez ForProf nous parlons de stagiaires “acteurs” de leur formation !

 

 

Vous avez des questions sur le CRPE ou sur nos formations ?

Pourquoi ne pas en discuter ? 

 

CTA je veux en savoir plus